Partager
Actualité

La plante du mois : Les Pariétaires

  • Culture scientifique,
  • Pharmacie,
Photo 1 : Pariétaire de Judée
Photo 1 : Pariétaire de Judée
Date(s)

du 10 janvier 2023 au 31 janvier 2023

Chaque mois, le jardin botanique de Tours met à l’honneur une plante, fruit du travail collaboratif entre la Faculté de Pharmacie, qui en assure la direction scientifique, et la Ville de Tours. Pour cette nouvelle année 2023, la Faculté de Pharmacie partagera les informations sur son site, et vous découvrirez ainsi une nouvelle plante chaque mois ! Pour le mois de janvier, ce sera les Pariétaires!


Originaires des régions méditerranéennes, les Pariétaires sont des herbes devenues très communes qui colonisent les murs, ce qui leur a valu le surnom de « Casse-pierres ou Perce-murailles » (photo 1, en couverture).
Leurs tiges épaisses souvent rougeâtres sont couvertes de poils (photo 2 ci-dessous). Leurs feuilles de forme elliptique-lancéolée sont rugueuses du fait de la présence de poils très courts, ce qui explique qu’elles se collent parfois aux vêtements. Les Pariétaires appartiennent à la même famille que les orties, mais leurs poils ne sont nullement piquants !

Les espèces sont difficiles à distinguer : P. officinalis possède une tige simple dressée peu ramifiée, portant des feuilles assez grandes. P. judaica beaucoup plus ramifiée s’étale et porte des petites feuilles.
 

Les fleurs verdâtres sont toutes petites et groupées en glomérules à l’aisselle des feuilles (photo 3). Les fruits sont de petits akènes (fruits secs).




Poils sur la tige et les feuilles                                Photo 3 : pariétaire officinale

Photo 2 : Poils sur la tige et les feuilles                                    Photo 3 : Fleurs en glomérules (pariétaire officinale)



 

Propriétés médicinales
 

Les parties aériennes des deux espèces sont inscrites à la Pharmacopée française. Elles sont traditionnellement utilisées pour leurs propriétés diurétiques (favorisent l’élimination rénale de l’eau), du fait de leur richesse en flavonoïdes et en sels de potassium. Elles sont également conseillées pour les soins de la peau du fait de leurs propriétés émollientes et adoucissantes (présence de mucilages).


Toxicité 


Leur pollen très abondant est l’un des plus allergisants en France ! Les Pariétaires peuvent ainsi être à l’origine de rhinites et conjonctivites allergiques, voire de crises d’asthme. La période de pollinisation s’étale de mai à octobre.


 

Sources :

Botanique systématique et appliquée des plantes à fleurs - Michel Botineau

Guide des plantes toxiques et allergisantes - Michel Botineau

 

Le saviez vous?

Depuis 1945, le Jardin Botanique de Tours bénéficie d’une double direction. La Ville assure la direction du service Patrimoine végétal et biodiversité tandis que la Faculté de Pharmacie de l’Université de Tours assure la direction scientifique. Plus précisément, la direction scientifique est menée au sein de l’équipe EA2106 Biomolécules et Biotechnologies Végétales.