Actualité

Premiers cours délocalisés en Entreprises : un vrai succès!

  • Vie étudiante,
  • Pharmacie,
Date(s)

le 5 juin 2019

Dans le numéro de Juin de sa newsletter, le GREPIC revient sur une première : la délocalisation des cours pour les étudiants en 5ième année de la Faculté de Pharmacie de Tours, concrétisée par la signature d'une convention de partenariat signée le 28 septembre 2018. Extraits de l'article issu de GREPIC NEWS....

"Les sites de production de FAREVA Amboise, la Pharmacie Centrale des Armées et Pierre Fabre Médicament ont ouvert leurs portes aux étudiants en 5ème année de Pharmacie dont un objectif d'enseignement, de découverte des métiers et de rencontres avec l'ensemble des collaborateurs. Une immersion dans la vie réelle dont tout le monde sort gagnant. [...]

La première session de cours délocalisés a pris place en Septembre et Octobre 2018 pour l'année universitaire 2018-2019. La cinquantaine d'étudiants industriels de 5ème année, répartis en trois groupes avec Mme Laurence DOUZIECH-EYROLLES et M. Hervé MARCHAIS, enseignants responsables de la filière Industrie à la faculté de Pharmacie, très impliqués dans le projet, ont découvert l'amélioration continue "dans la vraie vie" chez FAREVA Amboise, à la Pharmacie Centrale des Armées (PCA) à Orléans, et chez Pierre Fabre Médicament (PFM) à Gien.
Le programme, personnalisé sur la journée par chaque entreprise, comprenait la présentation des sites et des métiers, la visite des ateliers de production, suivie de l'enseignement théorique sur l'amélioration continue dispensé par les professionnels, enrichi de projets concrets.

Sur le site de PFM à Giens, qui regroupe 500 personnes, les étudiants ont pu visualiser les procédés de fabrication et de conditionnement de trois formes galéniques : sèches, liquides et pâteuses. «L’après-midi, nous avons notamment décliné la philosophie du 5S (Trier, Ordonner, Nettoyer, Standardiser, Pérenniser) en montrant l’impact concret (avant/après) sur une ligne de production pour jouer sur la performance» note Fabien Lefrançois, directeur du site de PFM. Chez FAREVA Amboise, l’idée de Vincent Gatineau, son directeur général, était « d’apporter aux étudiants une photo réaliste

de l’activité avec du retour d’expérience». Le tour d’usine, dressé par les chefs d’atelier de la production, du magasin logistique, du contrôle qualité et du laboratoire d’analyse, a permis aux étudiants de réaliser une visite « les yeux ouverts sur le Lean» : visuel management, mise en place d’indicateurs, implication des opérateurs dans la résolution des problèmes, ...

Un autre temps fort chez FAREVA Amboise mis en avant par les étudiants est la rencontre entre pairs au cours du déjeuner avec la présence de meCours délocalisésmbres du Codir mais aussi des étudiants pharmaciens recrutés par le site au cours des trois années précédentes. Avant le départ, l’entreprise a rappelé aux étudiants le large panel de métiers qu’offrait le site, avec de réelles opportunités d’évolution, et récupéré les CV en vue de stages pour accélérer les processus de recrutement.

Au final, les cours délocalisés sont un moyen efficace de former, de se rapprocher dès le départ de futurs talents, de contribuer à enrichir les cursus dispensés en y intégrant une dimension opérationnelle, et donc in fine de recruter des collaborateurs motivés et partageant les valeurs de l’entreprise."


A lire l'article complet "Cours délocalisés en Entreprises: Tous Gagnants!" avec l'interview de la directrice de la Faculté!