Actualité

Vaccin anti-COVID19 : à la Faculté de Pharmacie de Tours, l'équipe BioMAP, lauréate de l'ANR RA-Covid-19 se lance dans la course

  • Pharmacie,
  • Recherche,
  • Santé-Sciences-Technologie,
Date(s)

du 30 juin 2020 au 30 septembre 2020

Lieu(x)

Site Grandmont

Faculté de Pharmacie - Laboratoire BioMAP

Il y a quelques semaines, l'équipe BioMAP dirigée par le Professeur Isabelle Dimier-Poisson a répondu à l'appel à projet Recherche Action sur Covid-19 (RA-Covid-19) lancé par l'Agence Nationale pour la Recherche (ANR). La nouvelle est arrivée le 29 juin : le projet NANO-SARS-CoV-2 a été sélectionné pour financement.

Ces dernières années, l’équipe BioMédicaments Anti-Parasitaires (BioMAP) de l’UMR ISP Université de Tours – INRAE et la société Vaxinano du Pr Didier Betbeder ont développé un vaccin sous-unitaire contre Toxoplasma gondii, l’agent de la toxoplasmose. Ce vaccin est composé des antigènes du pathogène couplés à des nanoparticules constituées de maltodextrine et d’un cœur de phospholipides. Biodégradable et biocompatible, il est produit selon les principes de la chimie verte dans un souci de respect de l’environnement et offre une innocuité totale.

L’efficacité de ce vaccin a été démontrée expérimentalement chez la souris, mais aussi chez la brebis, hôte naturel du pathogène. Depuis plus de 2 ans, ce vaccin est testé chez des dizaines de singes du Nouveau Monde extrêmement sensibles à l’infection car développant des défaillances multiviscérales principalement pulmonaires et cardiaques. A ce jour, soit 2 ans ½ après l’instauration de la vaccination dans plusieurs parcs zoologiques participant à cette étude, aucune mortalité n’est à déclarer alors que des épisodes de mortalité étaient recensés chaque année confirmant la très grande efficacité de ce candidat vaccin.

Administré à l’aide d’un spray nasal, ce vaccin induit une réponse immunitaire humorale et cellulaire très forte et spécifique du pathogène au niveau des compartiment muqueux et systémique. Ces réponses immunitaires sont celles attendues pour un vaccin anti-COVID19.

Fort de ces résultats, une plateforme vaccinale anti-COVID19 constituée de ces nanoparticules encapsulant les candidats antigéniques S et N du virus ou associant les VLP virales sera développée et testée afin d'induire des réponses immunitaires humorales et cellulaires au niveau des compartiments muqueux et systémique dans un modèle protectrice de l’infection virale.

Ce projet pluridisciplinaire implique également deux autres équipes de recherche : l’équipe BIP d’Antoine Touzé de l'UMR ISP 1282 Université de Tours qui a l’expertise de la production et de la caractérisation des antigènes vaccinaux du virus en collaboration avec l’équipe AGIR de François Helle de l’UR UPJV 4294 de l'Université de Picardie Jules Verne et du Bio3 Institute de Tours en charge de la production de ces antigènes à un niveau semi-industriel dans un environnement GMP-like. La mise en œuvre de cette étude constituera un tremplin pour de futurs essais cliniques chez l’homme.

APPEL A PROJET RA-COVID-19 : 
https://anr.fr/fr/detail/call/appel-a-projets-ra-covid-19/